Rechercher
  • didier thomas-radux

A Montpellier, les Pourcel font un retour en fanfare !

Depuis le 26 juin, Montpellier dispose désormais d’un hôtel de luxe classé Relais & Châteaux sur la plus belle place de Montpellier. Les promoteurs GGL et Helenis viennent d’inaugurer en association avec les frères Pourcel, l’Hôtel Richer de Belleval, doté de deux restaurants.


Ancienne maison noble de la place de la Canourgue de Montpellier devenue mairie pendant 150 ans jusque dans les années 1970 puis tribunal des Prudhommes jusqu’à l’aube des années 2010, l’Hôtel Richer de Belleval était un superbe ensemble du XVIème et XVIIème siècle dont l’heure de gloire avait arrêté de sonner depuis bien longtemps.

On connait l’histoire : le bâtiment très abîmé a été revendu au groupe immobilier montpelliérain Hellenis GGL qui l’a restauré pour en faire un hôtel-restaurant associé avec les célèbres frères Pourcel. Il a fallu cinq années de travaux pour réhabiliter le bâtiment pour un coup de 17 millions d’euros.


Un hôtel de 20 chambres et suites L’établissement a ouvert le 26 juin 2021. On est vraiment dans un rêve éveillé car c’est à la fois l’alliance du patrimoine, de l’art et de la gastronomie. Les boiseries et huisseries, les gypseries, les trompe-l’œil, les fresques et décors, tous les éléments patrimoniaux encore en place ont été expertisés, auscultés, restaurés et recontextualisés. Et puis il y a des lustres Montgolfière dans chaque chambre et des œuvres d’art comme celles de Jim Dine, Abdelkader Benchamma ou Marlène Mocquet qui sont une passerelle superbe à travers l’histoire, du XVIème au XXIème siècle. L’hôtel dispose de 20 chambres très luxueuses décorées par le designer Christian Collot avec des couleurs sobres et élégantes allant du gris Lune au vert Gaspésie. Les lits font 2m20 de long pour 2 mètres de large. Les salles de bains sont recouvertes de poudre de marbre, donnant l’impression que c’est la même dalle de pierre qui couvre toute la surface. Les plus belles sont bien sûr côté place de la Canourgue mais la suite, en angle et au dernier étage du bâtiment, est une belle réussite. Des chambres somptueuses, pour des tarifs oscillant entre 280 et 980€ la nuit. « Pour la même chose à Paris, il faudrait multiplier le prix par deux ou par trois », rappelle mutin Jacques Pourcel. Seul petit manque : une piscine, mais la mer n’est pas très loin. Et un spa. Mais une solution extérieure devrait être rapidement trouvée avec un local aux abords de la place de la Canourgue, où plusieurs commerces sont disponibles. L’ensemble est géré par Mae Monnet, qui travaillait déjà pour le groupe Pourcel au Vietnam. Les lieux sont d’une rare élégance et proposent cette approche rare de mélange de patrimoine et d’art contemporain grâce aux œuvres créées spécialement pour l’hôtel, sans oublier la fondation Hellenis d’art contemporain ouverte aux visites.


Un bar à cocktails et un bistrot-chic

Côté restauration, un bar à champagne et cocktails (l’Elytre) dans l’ancienne salle des mariages, un restaurant gastronomique (Jardin des Sens) sous les voûtes du rez-de-chaussée et un bistrot intitulé ‘La Canourgue’ en terrasse place de la Canourgue et dans la cour intérieure, désormais dotée d’une superbe verrière, de l’Hôtel. Trois lieux, trois ambiances. Concernant le bar l’Elytre, on peut y déguster les plus grands wiskeys et les plus grands cognacs du monde, ainsi que les meilleurs champagnes car il n’était pas encore ouvert. Ce cocon étonnant à dominante noire d’une vingtaine de places, est à la fois impressionnant et sublime avec son plafond d’un vert profond signé d’une oeuvre de l’artiste Jan Fabre qui a réalisé dans le lanternon, l’espèce de dôme de la salle, une composition avec des milliers d’elytres, des ailes de coléoptère.

Le Canourgue, c’est le nom du bistrot, est ouvert tous les jours midi et soir avec 35 places en terrasses et une trentaine sous la canopée de verre de la cour intérieure. On y trouve une carte bistronomique entre terre et mer émoustillée par des saveurs et épices d’ailleurs comme savent le faire les équipes des Pourcel. La carte propose des grignotages (salade de poulpe à la brandade, gambas mayo curry etc.) et un choix parmi 6 entrées, 6 plats et 6 desserts. Tartare de thon rouge à l’œuf mimosa, ceviche de daurade lait de coco et patate douce, pavé de loup aux agrumes et courgette, pièce de veau dans le carré rôti aux girolles... De quoi saliver. En dessert, baba au saké, éclair vanille et praliné avec ses noix de pécan,ou bien fondant au chocolat. Les prix vont de 26€ le plat à une formule double à 38€ et le triplé entrée-plat-dessert à 48€. Ce n’est pas donné bien sûr, mais c’est topissime et unique à Montpellier. Et au-delà.


Un petit gastro aux grandes ambitions !

Quant au Jardin des Sens version 2, héritier de l’établissement avec lesquels Jacques et Laurent Pourcel ont obtenu jusqu’à 3 étoiles dans les années 90 avenue Saint-Lazare à Montpellier, il n’ouvre que le 6 juillet. Tout ce que l’on sait c’est que les trois salles voûtées au rez-de-chaussée du restaurant auront une capacité de 35 couverts, qu’il sera ouvert du mardi au samedi soir ainsi que le vendredi et samedi midi soit pour 7 services. Que les prix en dehors de la carte iront de 120€ à 240€ pour le menu en 15 services. On sait également que contrairement à ce qu’on pourrait croire, les Pourcel ne vont pas sortir le catalogue de leurs plats signature depuis 30 ans (à part peut-être le pigeon au cacao) mais au contraire, ne proposeront que des nouveautés. Que le chef excéutif est Romain Montalva, passé par le Cheval Blanc 1947 de Yannick Alleno et précédemment au Louis XV de Ducasse à Monaco. Et surtout que les jumeaux de 57 ans se sont affranchis des contingences du guide Michelin. « On se positionne comme un établissement de grande qualité, après Michelin nous suivra ou pas. Mais ce n’est pas du tout obsessionnel », prévient Jacques Pourcel. Mais avec son frères Laurent et leur associé de toujours Olivier Château, ils ambitionnent clairement de devenir l’une des plus grands tables du Sud de la France.





















(Photos : DTR)


Hôtel Richer de Belleval

Place de la Canourgue à Montpellier.

Tél. 04 99 58 18 18 - www.hotel-richerdebelleval.com


120 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout