top of page
  • Photo du rédacteurdidier thomas-radux

La Liste 2024 : les chefs d’Occitanie bien placés !



Une partie du Top 1000 des Meilleurs Restaurants du Monde 2024 vient d’être dévoilée, avant que l’intégralité du classement soit disponible lundi 20 novembre 2023. Créé en 2015 par Philippe Faure, diplomate et ancien président d’Atout France afin de proposer une alternative au World’s Best Restaurants parrainé par S.Pellegrino & Acqua Panna et régulièrement décrié, le classement de La Liste utilise selon les organisateurs, « un algorithme unique pour synthétiser, évaluer les critiques gastronomiques de plus de 1000 sources, allant des guides réputés aux articles de presse, blogs et sites d'avis, et calculer un score sur 100 par restaurant ». Une méthode originale, même si elle est-même soumise à critique.

Ce n’est pas une raison de bouder son plaisir quant aux résultats des chefs-cuisiniers régionaux, qui tirent leur épingle du jeu face aux grands noms – et grandes adresses – de la gastronomie hexagonale.

 

Gilles Goujon au top

Comme chaque année, Guy Savoy caracole en tête avec un 99,5/100. Un joli pied-de-nez pour ce chef brillant et véritablement altruiste, qui a perdu en 2023 sa troisième étoile Michelin qu’il avait affiché pendant vingt ans. Et qui n’empêche pas son restaurant du quai Conti à Paris, d’être un endroit totalement paradisiaque. En seconde place, une esquadrille de cinq chefs ex-aequo avec la note de 99/100 dont Gilles Goujon, le triple étoilé depuis 2010 et MOF 1996 de l’Auberge du Vieux Puits à Fontjoncouse (Aude). Un incontournable. Pour mémoire au premier classement de La Liste en 2015, le cuisinier des Corbières n’était que neuvième.

 

Michel Kayser dans la botte

Le second ‘régional de l’étape’ n’est autre que Michel Kayser, chef deux étoiles depuis 2007 du restaurant Alexandre à Garons près de Nîmes (Gard), qui orchestre avec talent une symphonie culinaire autour des produits de Camargue depuis trois décennies. Le chef-cuisinier affiche la note de 96/100 pour ce millésime 2024 contre 92,5 en 2022. Il arrive en 9ème place et devance ainsi Sébastien Bras, en dixième position avec un 95/100 qui a rendu ses étoiles voilà quelques années à la tête de la Maison Bras à Laguiole (Aveyron), adresse iconique de la gastronomie régionale et où fut inventé des plats passés à la postérité gourmande tels que le coulant au chocolat, le gargouillou de légumes ou la gauffre de pommes de terre croustillante.



 

Lionel Giraud et Franck Putelat au taquet

Double étoilé depuis 2020, Lionel Giraud à la tête de la Table de Saint-Crescent à Narbonne où il s’est installé voilà tout juste vingt ans, a réalisé d’énorme travaux pour valoriser sa cuisine ces dernières années, décroche une 18ème place avec un 91/100.




, vice-champion du monde de cuisine en 2003, MOF 2019 et double étoilé depuis 2012, accroche un 90,5/100 pour la 19ème place et figurer légitimement, dans l’élite du classement. Nicolas Fontaine, chef de cuisines du Duende le restaurant gastronomique de l’Imperator à Nîmes en délégation à Pierre Gagnaire deux étoiles depuis 2022, arrive en 35ème position avec la note de 82,5/100.



 

Les toulousains à l’affût

William Candelon, qui a repris en 2020 le restaurant de son oncle Bernard Bach à Pujaudran dans le Gers où il était déjà chef de cuisine, a su maintenir les deux étoiles du restaurant pas très éloigné de Toulouse, est le premier chef du Sud-Ouest avec la note de 82,5 en 35ème position. Pierre Lambinon, installé à Toulouse (Haute-Garonne) et étoilé dès 2016 (2020 pour la 2ème étoile) au sein du Py-R arrive 39ème avec la note de 80,5/100. Cyril Attrazic, chef de l’affaire familiale Chez Camillou à Aumont Aubrac (Lozère) et double étoilé depuis 2023 arrive pour sa part au 45ème rang avec la note de 77,5/100.

 



L’intégralité du classement est disponible sur : www.laliste.com 

 

Didier THOMAS-RADUX

Comentarios


bottom of page