Rechercher
  • didier thomas-radux

Béziers // Un chef de 27 ans à la tête du nouveau resto de Gilles Goujon

Dernière mise à jour : 24 juin 2021

Le chef Gilles Goujon ouvrira le 19 mai prochain son nouveau restaurant. Il a mis à sa tête un jeune chef de 27 ans.



C’est Quentin Pellestor Veyrier qui sera le chef exécutif de l’Alter-Native, le nouveau restaurant qu’ouvre à Béziers à partir du 19 mai le chef triple étoilé de l’Auberge de Fontjoncouse Gilles Goujon. Epaulé en cuisine et en pâtisserie d’Axel et Enzo, les deux fils de Gilles Goujon le jeune chef de 27 ans dispose déjà d’un solide curriculum vitae : né à Narbonne, il a débuté comme apprenti à Carcassonne chez le chef double étoilé Franck Putelat où il a passé deux ans. Il a continué son apprentissage à Fontjoncouse à l’Auberge du Vieux Puits comme commis durant trois ans et demi puis est parti perfectionner son anglais chez Alain Ducasse at the Dorchester à Londres. Le jeune homme a officié comme chef de partie à l’Ambroisie à Paris puis enchainé toujours dans la capitale au Meurice comme sous-chef senior où il avait en charge les buffets avec une brigade de 98 cuisiniers. Que des tables double ou triple étoilées. Depuis 2019 il était chef-adjoint responsable du restaurant deux étoiles du Shangri-La, l’Abeille. Jusqu’au premier confinement, où en juin 2020 le groupe hôtelier asiatique a licencié tout son personnel. Revenu chez ses parents à Narbonne, le cuisinier s’est retrouvé à nouveau en contact avec son ancien employeur, qui lui a vite proposé de relever le défi d’un nouveau restaurant gastronomique à Béziers en lieux et place de l’ancien Octopus, qui sous diverses appellations (Le Framboisier et l’Olivier) a marqué l’histoire de la haute cuisine de Béziers.

Le chef et son mentor, qui mettent la main à la pâte pour l’achèvement des travaux du restaurant, n’ont pas encore calé la carte de ce restaurant qui sera très axé poissons avec cependant une proposition de volaille – une rôtissoire a été installée en cuisine – chaque semaine et un gros travail sur les légumes. Un potager en permaculture est d’ailleurs en cours d’installation. Même si l’Alter-Native n’a pas l’ambition de concurrencer le restaurant de Fontjoncouse, il s’agit bien d’une adresse aux ambitions gastronomiques fortes, avec un ticket moyen oscillant entre 55 et 100€ environ. Quentin Pellestor Veyrier et Gilles Goujon se donnent deux ans pour espérer décrocher une étoile Michelin et décoiffer la scène gastronomique bitterroise, qui ne dispose plus de table étoilée depuis quatre ans.

« On veut être un laboratoire d’idées pour tous mes établissements. Il y aura peut-être des plats créés ici qui iront à Fontjoncouse », confie Gilles Goujon.

C’est en juin 2020 que Gilles Goujon qui a passé sa jeunesse à Béziers, avait racheté à la barre du tribunal le fonds de commerce du restaurant qui avait été placé en redressement judiciaire après la reprise par Franck Radiu. En vertu des dernières annonces gouvernementales, le chef compte ouvrir seulement le patio du restaurant (qui compte 3 salles à l’intérieur) et pour le seul service du déjeuner. Les places vont être chères. Cela a d’ailleurs déjà commencé…

Didier THOMAS-RADUX (Photos : DTR)


L’Alter-Native

12 rue Boieldieu à Béziers

Tél : 04 67 49 90 00

Restaurant ouvert du lundi au vendredi.



37 vues0 commentaire